le blog étant en maintenance, son apparence est modifiée durant la mise à jour .Nous vous prions de bien vouloir nous en excuser../marquee>
INFORMATION IMPORTANTE !!! Le loto organisé par le Comité des Fêtes aura lieu le Samedi 2 Décembre (au soir) et plus le Dimanche 19 novembre comme prévu initialement !! merci d’en prendre note..

13/09/2010

PETITE BALLADE EN ANJOU

Mercredi 8 septembre , 36 personnes du club sont parties

pour une journée dans la région de Segré, visiter la Mine Bleue


et le Domaine de la Petite Couère





Pour descendre dans la mine
cliquez sur l'image





Après un agréable petit déjeuner, arrivée à la mine bleue à Noyant la Gravoyère sur le site de la Gatelière (véritable nom de la mine bleue ) pour découvrir le patrimoine ardoisier du Haut Anjou .




Après une dégustation de la " Postillonne " * à la cave aux " Parageots"*, accompagnés d'un guide , Maéva ,nous avons emprunté le funiculaire pour une descente de 130 mètres (58 mètres au dessous du niveau de la mer ).

*La Postillonne :Ce breuvage est réalisé à base de vin blanc doux d'Anjou (en général du Côteau du Layon), de calvados et de sucre.
les mineurs étaient autorisés à en boire , il ne faut pas oublier qu'ils travaillaient sans masque de protection et que la poussière d'ardoises leur irritait la gorge et , bien sûr... après quelques verres, ils " postillonnaient " d'où le nom de cette boisson.

* Un parajau , parageau , parageot , parajot ou parajeau est un compagnon, un ouvrier dans le vocabulaire ardoisier.
Les mineurs travaillaient toujours par 2. Ce binôme , indispensable pour se secourir mutuellement en cas de problème ou d'accident, favorisait l'entraide et la camaraderie.


la date de création du funiculaire ( 1918)

le funiculaire....descente impressionnante !!!!


casque obligatoire pour tout le monde ....

très seyant.... non ??


Puis, un petit train minier , nous conduit à travers les galeries étroites vers un parcours scènographié retraçant le travail des mineurs au début du 20 ème siècle




petit historique


1916 :Première exploitation des grottes ardoisières de la Gatelière par la société anonyme des "Ardoisières angevines de Saint-Blaise".

1919 : Après 10 années de lutte, les mineurs obtiennent la journée de 8 heures.

1920 : On accorde aux mineurs le bénéfice de la sécurité sociale et le droit à la retraite à 55 ans, après 30 ans de service.

1927 : 94 ouvriers travaillent au fond et 200 sur la butte dont 140 fendeurs (22 femmes et 18 enfants).

1935 : un procès verbal d'octobre indique que le mois précédent, 620 tonnes d'ardoises ont été produites principalement destinées au marché britannique, tout va bien .........

1936 : Le 25 juillet, les ouvriers découvrent qu'ils ne descendront plus au fond, la banque Bougère (principal actionnaire) a fait faillite.

1985 / 1986 : Suite à la cessation d'activité des mines de fer et des ardoisières, plus de 300 licenciements sont prononcés.
La commune de Noyant la Gravoyère réagit, et décide que le public descendra à 130 mètres sous terre, remplaçant l’activité minière par l’activité touristique.


L'idée de La Mine bleue est née...


nous sommes très attentifs aux explications de Maëva




notre guide , Maëva

dite ..." la Castafiore "....



c'est vrai qu'il faut donner de la voix pour
se faire entendre de notre petit groupe...



Visite des "chambres" à la lueur de torches portées par Edwige , Eugène et John ....volontaires désignés d'office pour nous éclairer dans ce dédale de galeries..


en cliquant sur la photo
vous verrez briller des petits points.....


il s'agit de la pyrite, surnommée " l'or des fous "....




la pyrite


Les mineurs pensaient avoir trouvé de l'or et avaient scrupuleusement caché leur " trésor " en pensant venir le rechercher plus tard .

Mais, à leur retour, ce
minéral, composé de sulfure de fer.... avait rouillé ...


un petit lexique des termes miniers

cliquez pour agrandir



pour découvrir plus de vocabulaire

cliquez ici


ou ci dessous


"Vocabulaire ardoisier"

de Joseph ESNAULT

(49)






Après le repas de midi , direction le Domaine de la Petite Couère à NYOISEAU , pour un fabuleux voyage dans le temps .



sur 82 hectares , promenade en petit train dans le parc animalier pour se rendre au village 1900 reconstitué avec ses 30 expositions et ses nombreuses collections riches et variées .




Chez chacun d'entre-nous , les souvenirs de jeunesse ont ressurgi !


A 20 heures, retour à Marcilly pour les participants , heureux de cette belle journée .


Pour se rendre à Nyoiseau
à 3/4 d'heure d'Angers
3/4 d'heure de Laval
1 heure de Rennes
1 heure de Nantes
1 heure 30 du Mans




Documentalistes : Gilbert ESNOUF & Brigitte SOLLIER

Photos :
Hélène ESNOUF

le site de la Mine Bleue

& le Domaine de la Petite Couère.




2 commentaires:

Deubeulby a dit…

J'ignorais qu'il existait un gisement de Pyrite si proche de ma maison de campagne... Pour moi qui collectionne les minéraux, c'est le top !!!

http://globe-trotter-a-terre.blogspot.com

Marcilly a dit…

Bonjour,

la visite de la mine bleue est vraiment passionnante et l'histoire des mineurs et de la pyrite très instructive.
Nous avons adoré la découverte de ce patrimoine que nous sommes ravis de partager .

merci de votre visite

l'équipe du blog